Un petit pas...

Publié le par Strange witch



3 heures 15...

Pas étonnant que je commençais à perdre le fil...

Un peu lessivée à l'issue de cet après midi. Bon ok beaucoup...

Rarement un rendez vous aura duré aussi longtemps.

Mais je considère que le jeu en vaut la chandelle.

Pas au niveau financier, ben non c'eut été trop beau...Sur un plan simplement humain.
Ca c'est sur, ça nourrit pas son homme en fin de mois, mais au moins au terme de cet entretien j'ai l'impression d'avoir fait ce que je devais faire et c'est déjà pas si mal...

Parfois, on a vraiment l'impression que le sort s'acharne sur des personnes innocentes.
Je ne vais pas rentrer dans le détail, je me dois d'avoir un minimum de pudeur et de retenue, même si aucun nom ne sera cité.
Mais comment ne pas être touché par ce gamin qui a perdu sa mère avant d'avoir atteint 6 ans, qui a vu mourrir son grand père, qui a perdu sa tante, puis sa grand mère, tout ça avant l'âge de 10 ans... Et je vous passe le reste et le sort qui s'est acharné sur lui par la suite...

Le père adore son fils, mais il est paumé. Et les erreurs qu'il commet, qui pourraient paraître minimes aux yeux de n'importe quel parent sont décuplées, compte tenu du vécu de son enfant.

Je dois lui annoncer tout ça. Mettre le doigt sur ces ratés. Essayer de l'aider à aborder les choses autrement.

J'ai beaucoup appréhendé ce rendez vous. Et finalement sa réaction m'a surpris.
Pas d'esclandre. Peut être avait il simplement besoin qu'on prenne le temps de lui expliquer ce qui se passait dans la tête de son fils, avec des mots simples.

Et là je me dis que ça aide de ne pas avoir oublié ce qu'on peut ressentir quand on est un enfant qui n'a pas eu le même vécu que la plupart des autres.

Mais le vécu, sans le recul qui va avec....

Je m'aperçois que j'ai changé.

Que je suis désormais capable de plus de recul.

La situation ne m'a pas affecté personnellement, alors que cela aurait été le cas puissance 10 il n'y a pas si longtemps.

On se sent mieux lorsqu'on peut commencer à se servir de son vécu pour quelque chose de positif, sans forcément confondre la peine des autres avec la sienne.

Publié dans Pré-au-Lard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
C'est très juste, ce que tu dis. Se rendre compte qu'à un moment on réagit d'une certaine façon et en ayant la conviction qu'on aurait réagi différemment un peu plus tôt. C'est à cela que l'on voit qu'on avance et que l'on peut parfois se sentir satisfait du chemin accompli. Ce ne sont des petites victoires sur soi qui donnent le sourire, je trouve.
Répondre